Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

L’exploration des Pays d’en haut

 

 

 

 

Des premières incursions françaises à la destruction de la Huronie, 1610-1650

Les premiers Blancs qui pénètrent sur le territoire de l'actuel Ontario empruntent avec les Algonquins et les Hurons-Ouendats la route que ces derniers fréquentent pour leurs activités de traite. Le trajet suit d'abord le cours de la rivière des Outaouais jusqu'à Mattawa, en passant par l'île des Allumettes où la tribu algonquine des Kichesipirinis exerce un contrôle sévère sur les allées et venues le long de ce circuit d'échanges. Généralement, les canots bifurquent vers le lac Nipissing à la hauteur de Mattawa en empruntant la rivière du même nom. Du lac Nipissing, on suit la rivière qu'on a tôt fait de nommer rivière des Français (French River), pour déboucher sur le lac Huron (appelée « mer douce ») et longer la rive nord de la baie Georgienne jusqu'à la Huronie. Pendant la majeure partie du XVIIe siècle, on privilégie cette route à celle du Saint-Laurent parce que des conflits opposent les tribus alliées des Français (Algonquins et Hurons) aux Iroquois, qui sont maîtres du haut Saint-Laurent et de la région située au sud de l'actuel lac Ontario. Étienne Brûlé en 1610, puis Samuel de Champlain, des missionnaires et des coureurs de bois empruntent la route de l'Outaouais et sillonnent la région des Grands Lacs pendant quelques décennies. Une première phase d'exploration se termine à la fin des années 1640, dans un climat tourmenté où guerres et épidémies provoquent la destruction de la Huronie. Bloquées par la menace iroquoise, les explorations françaises sont paralysées pendant quelques années.

Étienne Brûlé

Joseph Le Caron, missionnaire récollet

Samuel de Champlain

Les interprètes

Les missionnaires

La destruction de la Huronie et ses effets sur l'exploration

L'exploration des Pays d'en haut

 

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003