Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

L’exploration des Pays d’en haut

   Le Régime français : 1610-1763

      Des premières incursions
      françaises à la destruction
      de la Huronie (1610-1650)

         Étienne Brûlé

 

 

Un « indien blanc »

Ce n'est pas sous la contrainte qu'Étienne Brûlé part à l'aventure dans un canot d'écorce. Il manifeste lui-même le désir de vivre cette expérience. Comme plusieurs autres aventuriers et coureurs des bois de son époque, il est très attiré par le mode de vie autochtone. Quand Champlain le retrouve à l'été 1611, après un premier hiver parmi les Autochtones, il est habillé comme ses compagnons, parle leur langue et se montre tout à fait à l'aise parmi eux. Il devient ce qu'on appelle alors un « truchement », un interprète. De nombreux autres jeunes Français suivent ensuite la même voie que lui. Ils adoptent le mode de vie des Autochtones et ces derniers considèrent souvent qu'ils font partie des leurs. Ces interprètes servent d'intermédiaires entre la civilisation européenne et la culture autochtone et jouent un rôle important dans le commerce des fourrures. On ne sait pas exactement où Étienne Brûlé passe ce premier hiver. Il est possible qu'il se soit dès lors rendu en Huronie, sur les bords de la baie Georgienne. Il est également probable qu'il soit resté dans la vallée de l'Outaouais. Quoiqu'il en soit, différents faits permettent de présumer qu'il passe une bonne partie des quatre années qui suivent au pays en Huronie, ce qui ferait de lui le premier Blanc à avoir vu cette région. Il est aussi le premier Blanc à emprunter, avec ses compagnons autochtones, la grande route du commerce des fourrures, celle qui passe par les rivières Outaouais et Mattawa, le lac Nipissing et la rivière des Français.

Étienne Brûlé

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003