Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

L’exploration des Pays d’en haut

   Le Régime français : 1610-1763

      Des premières incursions
      françaises à la destruction
      de la Huronie (1610-1650)

         Étienne Brûlé

 

 

Un destin tragique

Adoptant fidèlement le mode de vie autochtone, allant jusqu'à mener une vie de débauche aux yeux de Samuel de Champlain et des missionnaires, Étienne Brûlé a des rapports difficiles avec ces derniers. Il se montre plus ou moins coopératif quand il s'agit d'apprendre les langues autochtones aux missionnaires. Champlain, qui parle de lui en termes affectueux dans les premières années, l'appelant « son garçon », développe à son égard une opinion plutôt négative. Il faut dire qu'à ses yeux, Étienne Brûlé commet probablement la pire des fautes à la fin de sa vie. En 1629, lors de la prise de Québec par les Anglais, le coureur des bois se met au service des frères Kirke, qui sont responsables de la chute de la petite colonie française. Amèrement déçu, le « père de la Nouvelle-France » porte alors un jugement sévère sur les agissements d'Étienne Brûlé et de son compagnon Nicolas Marsolet. L'aventurier choisit néanmoins de regagner la Huronie. La suite de sa vie est obscurcie par l'absence de témoignages, mais tout indique que ses rapports avec les Hurons-Ouendats se dégradent jusqu'à sa mise à mort par des membres de cette nation vers le mois de juin 1633. Quand Champlain revient cette année-là en Nouvelle-France, la colonie ayant été rendue à la France, Étienne Brûlé n'est plus. Les chefs Hurons-Ouendats craignent que les Français vengent la mort d'Étienne Brûlé, mais Champlain n'en a aucunement l'intention et les rassure à ce sujet. Le destin d'Étienne Brûlé, en qui on aime voir le « premier Franco-Ontarien », est celui d'un homme très courageux, doté d'un esprit indépendant et d'une forte personnalité, peu impressionné par les discours sur la patrie et la foi. Personnage haut en couleurs, Étienne Brûlé est une source d'inspiration pour les romanciers et continue d'occuper une place de choix dans la mémoire collective.

Étienne Brûlé

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003