Drapeaux canadien-français et franco-ontarien  
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les lieux d’établissement

   Dans le Sud

      L’ancienne Huronie

 

 

 

Un témoignage sur la paroisse Sainte-Croix de Lafontaine

Le père Henri Brunet, curé de Sainte-Croix de Lafontaine de 1915 à 1936, a laissé à la postérité un manuscrit original, qui témoigne de l'évolution de cette petite communauté francophone jusqu'en 1936. Né en France en 1878, le père Brunet a été curé à Penetanguishene, de 1908 à 1915, avant d'exercer son ministère à Sainte-Croix de Lafontaine. Son témoignage se présente d'abord comme un recueil de notes historiques sur cette petite communauté agricole, presqu'exclusivement francophone et catholique, pour la période allant de 1615 à 1915, mais surtout pour les années 1837 à 1915. Le père Henri Brunet nous livre ensuite ses mémoires, relatant les faits ayant marqué ses premières années comme curé de Sainte-Croix de Lafontaine (1915-1923). Finalement, son récit prend la forme d'un journal rapportant, année après année, de 1924 à 1936, la vie de cette communauté.

Dans ce témoignage, intitulé « Notes historiques sur la paroisse Sainte-Croix de Lafontaine », le père Brunet s'aventure bien au-delà de l'événement. Dans une langue vivante, il fait part de ses observations sur les coutumes, les attitudes, les prises de position et les traits marquants de la communauté dont il est le chef spirituel. La paroisse Sainte-Croix de Lafontaine, qui abrite les lieux des premières manifestations de la foi chrétienne en sol ontarien, se glorifie de ce passé remontant au Régime français. C'est en effet à Caragouha, en 1615, qu'a été chantée la première messe en sol ontarien par le père Joseph Le Caron, en présence de Samuel de Champlain. Trois cents ans plus tard, la survivance de ce « petit Québec d'Ontario », encore français et catholique, est source de fierté. Les références à l'histoire de la communauté constituent le point d'ancrage de l'ensemble du témoignage. Le passé s'y conjugue au présent pour composer une identité formée des trois éléments inséparables que sont la religion, la « race » et la langue.

Les mémoires

Le journal

L’ancienne Huronie

 

  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003