Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

OCCUPATION DU TERRITOIRE

Les lieux d’établissement

  L'Est

 

 

La ville d'Ottawa

Pendant tout le Régime français, le site de l'actuelle ville d'Ottawa est principalement un lieu de passage pour les canots en route vers les Pays d'en haut. Il ne devient un lieu d'établissement permanent qu'au XIXe siècle. Hull, du côté Nord de la rivière des Outaouais, doit sa fondation au commerce du bois équarri mis sur pied vers 1800 par l'entrepreneur Philemon Wright. Les Canadiens français, qui excellent dans le travail en forêt, sont nombreux à partir de la vallée du Saint-Laurent pour « monter au chantier » l'automne, mais il s'agit principalement d'une main-d'ouvre saisonnière et il s'en trouve peu pour s'établir dans la région au début du XIXe siècle. Du côté Sud de la rivière des Outaouais, c'est la construction du canal Rideau, sous la direction du colonel By, qui entraîne la fondation de Bytown (Ottawa) en 1826. Aux côtés des Irlandais, qui composent la majeure partie de la main-d'ouvre engagée dans les travaux de construction du canal, on retrouve un bon nombre de Canadiens français. Les activités liées à la navigation commerciale intense qui suit la construction, de même que les activités découlant de l'industrie forestière, principalement les nombreuses scieries de la ville, attirent également la main-d'ouvre canadienne-française. Choisie comme capitale du Canada-Uni par la reine Victoria en 1857, Ottawa connaît une nouvelle impulsion dans son développement, qui ne fait que se renforcer après la création de la Confédération canadienne en 1867. Graduellement, l'industrie forestière et le transport sur le canal Rideau cèdent la place à la croissance de l'appareil gouvernemental fédéral comme moteur de développement de la ville. Formant toujours un noyau important de la population de la ville, regroupés autour des paroisses catholiques, les francophones s'organisent et fondent de nombreuses associations qui s'efforcent de rayonner dans l'ensemble de l'Ontario français. Dès le début du XXe siècle, la communauté francophone d'Ottawa joue un rôle de premier plan dans la lutte qui s'organise pour la survivance française en Ontario, notamment en matière d'éducation, avec la fondation de l'Association canadienne-française d'éducation d'Ontario (ACFEO) en 1910. Capitale du Canada, Ottawa est aussi souvent considérée comme la « capitale » de l'Ontario français.

Le canal Rideau et l'industrie du bois

La capitale canadienne

Ottawa et sa population francophone

L'Est

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.11.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003