Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

LA VIE CULTURELLE

Les arts de la scène

   L'industrie de la musique

      La musique

         Les artistes professionnels

 

 

      

 

 

 

Garolou

Les frères Marc et Michel Lalonde, originaires de Cornwall, font partie d'une troupe de théâtre à l'Île-du-Prince-Edouard en 1974, lorsqu'ils décident de se produire dans une soirée théâtrale. C'est ainsi que commence l'histoire de Lougarou, groupe musical qui va devenir l'un des plus populaires au Canada français dans la seconde moitié des années 1970. À la suite de cette première présentation, le groupe est invité à se produire dans d'autres soirées et spectacles. Émile Lefebvre et Steve Naylor se joignent au duo. Le groupe puise son répertoire dans les chansons traditionnelles et folkloriques canadiennes-françaises. À l'automne 1975, Michel Deguire, un batteur, puis George Antoniak se greffent à Lougarou dont le son devient plus rock. Le groupe prépare un démo et déménage dans les Laurentides l'hiver suivant. Le mélange rock-folklorique de Lougarou suscite l'intérêt de la compagnie de disque London Records of Canada qui lui donne un contrat. Lougarou entre au Studio Morin-Heights (Québec) au printemps 1976 pour l'enregistrement de son premier album.

Lorsque l'album Lougarou sort en 1976, c'est le succès immédiat et plus de 30 000 albums trouvent preneurs. En 1977, le groupe se produit 120 fois devant plus de 350 000 spectateurs. Lougarou affronte cependant différentes difficultés. Une dispute juridique contraint d'abord le groupe à changer son nom pour Garolou. Antoniak et Naylor quittent ensuite le groupe et sont remplacés par Réginald Guay et Gilles Beaudoin. Ce dernier quitte à son tour et Gaston Gagnon prend sa place. En 1978, le groupe sort un deuxième album, Garolou, qui connaît également un très grand succès. Certifié disque d'or (plus de 50 000 disques vendus), cet album vaut au groupe le Félix d'album folklorique de l'année. Garolou part alors en tournée au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Moyen Orient. Alors au sommet de sa gloire, le groupe produit l'album Romancero, qui confirme son talent et lui vaut pour la deuxième fois le Félix de l'album folklorique de l'année en 1980. Avec l'album Centre-Ville (1982), le groupe délaisse les textes folkloriques pour se concentrer sur des textes contemporains. Garolou se sépare par la suite. En 1993, le groupe effectue un retour sur scène et cinq ans plus tard il enregistre un nouvel album, Mémoire Vive, qui paraît l'année suivante et témoigne d'un retour aux sources folkloriques.

Les artistes professionnels

 

  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.03.15

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003