Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

LA VIE EN SOCIÉTÉ

Le milieu associatif

   La Fédération nationale des femmes    canadiennes-françaises (FNFCF)

 

 

 

     

 

 

 

 

Structure de l'organisation et représentativité nationale

Dès 1918, la Fédération des femmes canadiennes-françaises (FFCF) se veut nationale. L'assemblée générale des membres élit un conseil d'administration, qui nomme un comité exécutif national (bureau de direction). Des sections locales s'organisent partout où des membres adhèrent à la FFCF. Les sections locales, et éventuellement les conseils régionaux, font directement rapport au bureau national. Ayant débuté en Ontario, le mouvement s'étend à d'autres provinces. Cependant, on considère pendant longtemps que la région d'Ottawa a un statut particulier au sein de l'organisation. Dans les statuts et règlements de la FFCF, il est d'ailleurs précisé jusque dans les années 1970 que le conseil d'administration se compose d'une présidente, de trois vice-présidentes, d'une secrétaire générale, d'une secrétaire-archiviste, d'une trésorière et de conseillères qui sont de droit la présidente et la secrétaire de chacune des sections de la région d'Ottawa. Pendant longtemps, la FFCF reste donc une organisation nationale dont l'influence se fait surtout sentir en Ontario, la grande majorité des sections locales étant situées dans cette province. Dans les années 1970, la Fédération se restructure pour améliorer sa représentativité nationale. En 1977, on décide de mettre sur pied un conseil provincial ontarien, dont l'organisation était jusque-là dépourvu. Mais il est très difficile de modifier les traditions. Cette instance provinciale cherche sa place entre la structure nationale, les sections locales et les conseils régionaux. L'organisation du conseil provincial fait l'objet de nombreuses hésitations dont témoignent plusieurs rapports. La Fédération des femmes canadiennes-françaises de l'Ontario finit quand même par obtenir une charte en 1988. Entre-temps, la FFCF devient en 1985 la Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises (FNFCF).

La Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises (FNFCF)

 

  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.02.15

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003