Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

LA VIE EN SOCIÉTÉ

Le milieu associatif

   Les associations politiques et
   sociales

      La Socièté Saint-Jean-Baptiste
      de l'Ontario

 

 

La Société Saint-Jean-Baptiste d'Ottawa

À partir de 1910, la fondation de l'Association canadienne-française d'éducation d'Ontario (ACFEO) et les événements entourant la lutte contre le fameux « Règlement 17 », qui vise à toutes fins pratiques l'abolition de l'éducation en français en Ontario, amène la Société Saint-Jean-Baptiste d'Ottawa (SSJB Ottawa) à élargir considérablement la portée de son action. Elle participe activement à la fondation de l'ACFEO et collabore étroitement avec cet organisme pendant plusieurs décennies. La SSJB Ottawa agit d'ailleurs en tant que section locale de l'ACFEO pour la ville d'Ottawa, un scénario qui se répète dans de nombreuses communautés franco-ontariennes où l'ACFEO n'a pas de section organisée. Mais jusqu'à cette époque et depuis sa fondation en 1853, les réunions des membres de la SSJB Ottawa ont pour principal objectif l'organisation de la fête de Saint-Jean-Baptiste et d'autres événements aptes à stimuler le patriotisme des Canadiens français (soirées culturelles ou fête du Sacré-Coeur). Ce n'est qu'en 1913 que la SSJB Ottawa est légalement constituée en vertu d'une charte du gouvernement de l'Ontario, sous le nom officiel d'Association Saint-Jean-Baptiste d'Ottawa. Son fonctionnement repose sur un Bureau central et des sections paroissiales. Le Bureau central nomme, pour l'assister dans son travail, quatre commissions permanentes. La « Commission des intérêts nationaux » veille à promouvoir les droits des Canadiens français dans tous les domaines de la vie en société. La « Commission des arts et des sciences » s'occupe de favoriser l'épanouissement culturel des Canadiens français. La tâche de la « Commission municipale » est de voir à ce que la population canadienne-française d'Ottawa soit bien représentée au conseil municipal et reçoive sa juste part des améliorations locales. Finalement, une « Commission du patronage » s'assure de promouvoir l'accès des Canadiens français aux postes offerts dans les ministères publics, aux emplois municipaux et aux postes offerts au sein des entreprises industrielles, financières et commerciales.

La Saint-Jean-Baptiste

Les autres activités

La Société Saint-Jean-Baptiste de l'Ontario

 
  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.06.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003