Drapeaux canadien-français et franco-ontarien  
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

LA VIE EN SOCIÉTÉ

Le milieu associatif

   Les associations politiques et
   sociales

      L'Ordre de Jacques-Cartier (OJC)

         La structure et le
         fonctionnement
         

 

 

 

Le rituel

Émile Lavoie est le grand maître d'oeuvre de la conception du rituel, élément fondamental du fonctionnement de l'Ordre de Jacques Cartier (OJC), vu sa nature secrète. Le rituel prévoit jusque dans les moindres détails la façon dont doivent se dérouler les réunions de la commanderie, l'initiation des nouveaux membres, c'est-à-dire l'initiation au premier degré ou en langage codé le v.a.p.d.a (acronyme pour « Voyage Au Pays Des Ancêtres »), et les initiations suivantes (la hiérarchie de l'OJC compte six degrés). Au rituel sophistiqué correspond une symbolique tout aussi complexe. Lors de l'initiation au premier degré, les candidats doivent par exemple subir, dans le noir et les yeux bandés, diverses épreuves : épreuve de l'amertume (liquide amer), épreuve de l'équilibre (planche à obstacles), épreuve de l'eau, épreuve du feu et épreuve de l'air (passerelle basculante). Boire à la coupe d'amertume symbolise la force qu'il faut au candidat pour affronter les adversaires de la foi catholique et de la langue française. L'image évoquée par les obstacles, franchis grâce au soutien de deux confrères, est celle de l'importance de la fraternité pour traverser les épreuves. L'eau dans laquelle le candidat trempe les doigts symbolise la purification et la résistance aux courants néfastes. La flamme près de laquelle le candidat passe les mains est l'image de l'énergie, dont on s'attend à ce qu'il fasse preuve dans l'accomplissement de sa mission, et symbolise le voeu de ne jamais voir s'éteindre l'amour qu'il a pour ses frères. Finalement, le candidat circule sur la passerelle basculante, en s'appuyant aux bras de ses confrères pour ne pas tomber, pour mieux comprendre qu'il n'atteindra les sommets de sa mission, endroits où l'air est pur, que grâce à la solidarité. Les toges et les étendards, les chansons et le bruitage, ainsi que tous les éléments de la panoplie d'objets nécessaires aux initiations témoignent de l'importance accordée au rituel. Au début des années 1960, alors que pour certains l'existence même de l'Ordre n'est plus nécessaire, sa nature secrète et mystérieuse, ainsi que tout ce rituel, seront remis en question. On souhaite à tout le moins que le rituel soit simplifié.

La structure et le fonctionnement

 
  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.06.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003