Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

L'ÉDUCATION

Le système scolaire franco-ontarien

   Avant 1927

      Le développement difficile des
      écoles franco-ontariennes,
      1841-1927

 

 

La Commission Scott-Merchant-Côté

En 1924, des représentant des commissions des écoles séparées d'Ottawa et du Nouvel Ontario et des comtés de Prescott et de Russell mettent sur pied un Bureau des examinateurs des écoles bilingues d'Ontario. Les principaux membres du Bureau des examinateurs d'Ontario sont des professeurs de l'École de pédagogie de l'Université d'Ottawa. Ce sont Louis Charbonneau, le père René Lamoureux et Aurélien Bélanger. La création de ce Bureau des examinateurs permet aux élèves franco-ontariens de subir, à la fin de leur 8e année, des examens bilingues donnant accès au nouveau cours secondaire bilingue qui apparaît dans quelques commissions scolaires franco-ontariennes. En 1923, à la demande de la Unity League et de l'ACFEO, Aurélien Bélanger se présente aux élections provinciales et est élu député libéral pour le comté de Russell. En 1925, il prononce un important discours à la Législature de l'Ontario sur la situation des écoles franco-ontariennes. À la suite de ce discours, le Premier ministre conservateur Howard Ferguson promet une enquête sur l'enseignement dans le réseau des écoles franco-ontariennes. La commission est composée de Francis Walter Merchant, surintendant de l'enseignement en Ontario, du juge J. H. Scott et de l'avocat Louis Côté. Les commissaires ont à leur disposition un secrétaire anglophone, William John Karr, et un secrétaire francophone, Amédée Bénéteau. De novembre 1925 à juin 1927, la Commission Scott-Merchant-Côté mène son enquête dans les écoles franco-ontariennes en faisant subir des tests à plus de 30,000 élèves. Dès la création de la commission d'enquête, l'ACFEO demande la coopération des commissions scolaires franco-ontariennes. De plus, l'ACFEO publie, en 1925, un Programme d'enseignement bilingue. Très détaillé, le programme s'appuie sur des principes pédagogiques élaborés en Belgique, en Afrique du Sud, au Pays de Galles et en Angleterre. Le programme est distribué dans toutes les commissions scolaires franco-ontariennes. Le but de l'ACFEO est de faire accepter son programme d'enseignement par le ministère de l'Éducation d'Ontario. De leur côté, les comtés de Prescott et de Russell nomment Louis Charbonneau directeur de leurs écoles. En 1926, alors que la Commission Scott-Merchant-Côté poursuit son enquête, les commissaires d'écoles du comté de Russell tiennent un congrès pendant lequel ils se montrent très satisfaits du programme d'enseignement de l'ACFEO et appuient sans réserve le travail de Louis Charbonneau et du Bureau des examinateurs bilingues d'Ontario. Le rapport de la Commission Scott-Merchant-Côté est rendu public le 22 septembre 1927. Il recommande la création d'un système d'enseignement bilingue pour les Franco-Ontariens. Pour le mettre en oeuvre, le rapport préconise la création d'un comité composé de l'inspecteur en chef des écoles ontariennes, d'un directeur de l'enseignement du français et d'un directeur de l'enseignement anglais. Les secrétaires de la Commission Scott-Merchant-Côté, Amédée Bénéteau et William John Karr, seront choisis pour assumer ces postes de direction des écoles bilingues. Le 24 septembre, l'ACFEO publie un manifeste à l'intention des Franco-Ontariens. L'ACFEO se montre très favorable aux principales recommandations du rapport et aux principes pédagogiques qui l'inspirent. Néanmoins, elle montre une certaine inquiétude devant l'absence d'une recommandation visant à créer une école normale spéciale pour la formation pédagogique des enseignants franco-ontariens. De plus, l'ACFEO est déçue de voir que le rapport recommande l'utilisation de l'anglais comme langue d'enseignement pour d'autres matières que l'anglais.

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2004.03.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2004