La presse franco-ontarienne et le Règlement XVII

En 1912, le gouvernement ontarien adopte le célèbre Règlement XVII, qui interdit l’enseignement en français dans les écoles de la province. La crise qui s’ensuit est souvent considérée comme un moment fondateur de l’identité des Franco-Ontariens. Ceux-ci se donneront, en effet, de nombreux instruments pour faire reculer le gouvernement provincial, dont une presse aussi acharnée que combative. Pourtant, cet épisode ne concerne pas que les seuls Franco-Ontariens. Au contraire, tous les milieux nationalistes canadiens-français y prendront part en se montrant solidaires de leurs « frères persécutés » de l’Ontario. Parmi toutes les institutions franco-ontariennes nées de la lutte scolaire, c’est le journal Le Droit d’Ottawa qui, avec l’Association canadienne-française d’éducation d’Ontario, dirigera la résistance.