Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
  
 LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010 
 Montage de photos 
         

 

LA VIE EN SOCIÉTÉ

L'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO)

   Le mandat et les structures de
   l'Association

 

     

 

 

 

 

Le mandat et les structures de l'Association : une fréquente remise en question

Dès sa fondation en 1910, l'Association canadienne-française d'éducation d'Ontario (ACFEO) veut rassembler tous les Canadiens français de l'Ontario et défendre tous leurs droits. Cette volonté est bien présente dans ses statuts. De 1910 à 1969, l'ACFEO utilise deux formules pour définir ses buts : la première, de 1910 à 1943 , « la juste revendication de tous les droits des Canadiens français de l'Ontario, et l'infatigable surveillance de tous leurs intérêts »; et la deuxième, de 1944 à 1969, « la vigilante protection de tous les intérêts des Canadiens français de l'Ontario et la juste revendication de tous leurs droits ». Pour être membre de l'Association, il faut être une personne d'origine française ou acceptée comme telle par le Conseil d'administration et domiciliée dans la province d'Ontario. Selon les statuts de 1944, il faut, en plus de l'origine, être de mentalité française et, selon ceux de 1950, de religion catholique. En outre, l'ACFEO prend, en 1934, pour patrons « Les Saints Martyrs Canadiens » et pour devise « Garde le dépôt! »; en 1938, elle adopte un sceau représenté par la « feuille d'érable entourée d'une bande circulaire portant le nom officiel de l'Association ».

Les instances décisionnelles, 1912 à 1938

Les sociétés affiliées, 1944 à 1963

La restructuration et le changement de nom, 1969 à 1972

La Commission L'Écuyer, 1982 et après

Le mandat et les structures de l'Association

 

  
         
    
Fiches pédagogiques / Bibliographie
   
         
   
Logo Crccf
  

 

   

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2003.02.15

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2003