Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

L'ÉDUCATION

Le quotidien des élèves

   Aller à l'école

 

 

 

 

 

L'éducation des jumelles Dionne

Le 28 mai 1934, les quintuplées Dionne naissent sur une ferme de la petite communauté franco-ontarienne de Corbeil située à l'Est du Lac Nipissing. Les jumelles Dionne deviennent rapidement les enfants les plus connus à travers le monde. Durant leurs premières années, une équipe médicale dirigée par le Dr Alan Roy Dafoe permet à ces petites soeurs jumelles fragiles, filles d'Elzire et Oliva Dionne, de survivre. L'intérêt du public envers ces petites Franco-Ontariennes s'accroît rapidement. Bientôt, le gouvernement ontarien les place rapidement en tutelle. Les jumelles Dionne deviennent alors « pupilles du Roi George V ». Dès lors, leurs parents doivent se battre pour le contrôle de leur éducation. Appuyés par l'Association canadienne-française d'éducation d'Ontario (ACFEO), les parents réussissent, non sans heurts, à leur assurer une éducation française et catholique. L'histoire de l'éducation des jumelles Dionne est extraordinaire car elles se développent sous le regard constant du public. Dès 1935, leur éducation est placée entre les mains d'experts du monde de la médecine et de la psychologie expérimentale. Ces experts souhaitent alors se servir de la notoriété des jumelles pour promouvoir les dernières techniques de l'éducation moderne des enfants. Pendant leur petite enfance, les jumelles Dionne grandissent ainsi dans une pouponnière qui sert de laboratoire pédagogique. Puis, les premières années de leur scolarisation formelle offre une occasion aux éducateurs du ministère de l'Éducation de l'Ontario de montrer leurs dernières innovations pédagogiques. Durant cette période, les jumelles font leurs premières années élémentaires dans une école aménagée à leur pouponnière. Leurs progrès sont continuellement suivis par les médias. En 1942, la pouponnière Dionne est transformée en école privée. La prise en charge de l'enseignement à l'école élémentaire privée Dionne par les Soeurs de l'Assomption réduit leur exposition dans les média. Dès lors, l'éducation des jumelles Dionne devient un modèle canadien-français d'éducation catholique. Au secondaire, les jumelles Dionne fréquentent la Villa Notre-Dame. Leur ancienne pouponnière, devenue école primaire privée, sert maintenant de pensionnat qui accueille quelques jeunes filles sélectionnées à travers le Québec et l'Ontario français. Malgré l'image de bonheur qu'elles projettent pendant toute leur scolarisation, les jumelles déploreront plus tard que leur éducation, dans un contexte artificiel et isolé du monde, ne les aura pas bien préparées à mener une vie sociale équilibrée.

La pouponnière Dionne

L'école de la pouponnière Dionne

L'école privée des jumelles Dionne

La Villa Notre-Dame

Aller à l'école

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2004.03.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2004