Drapeaux canadien-français et franco-ontarien    
Accueil
Plan du Site
   
  LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN ONTARIO : 1610, PASSEPORT POUR 2010  
  Montage de photos  
                 

 

L'ÉDUCATION

Le quotidien des élèves

   Aller à l'école

      L'éducation des jumelles Dionne

 

 

 

 

 

L'école de la pouponnière Dionne

Le 5 août 1938, le Bureau des tuteurs des jumelles Dionne embauche Gaëtane Vézina à titre d'enseignante pour la pouponnière Dionne. Originaire de Buckingham, Québec, elle a suivi le cours élémentaire, puis le cours secondaire du couvent St-Rosaire d'Ottawa. Elle est l'une des premières diplômées de l'École de pédagogie de l'Université d'Ottawa. Ancienne enseignante de l'école St-Thomas de Sudbury et de diverses écoles élémentaires d'Ottawa, Vézina occupe alors un poste important à l'école Garneau. En plus d'y diriger la chorale de l'école, elle est professeur-critique pour les étudiants en formation à l'enseignement à l'École normale bilingue de l'Université d'Ottawa. À la demande du père des jumelles, Oliva Dionne, le choix de Vézina s'est fait par un concours organisé par le sous-ministre de l'éducation, Duncan MacArthur, entre les enseignantes bilingues de l'Ontario. Sa nomination à titre d'enseignante des jumelles Dionne réjouit, entre autres, de nombreux enseignants franco-ontariens formés à l'École normale de l'Université d'Ottawa. Pour les parents Dionne, la nomination de Vézina leur donne l'assurance d'une éducation catholique et française. En 1938-1939, les jumelles Dionne fréquentent un jardin d'enfant aménagé dans les locaux de la pouponnière. En janvier 1939, Duncan McArthur demande à Vézina un rapport complet sur les progrès des jumelles Dionne. Le père René Lamoureux, directeur de l'École normale de l'Université d'Ottawa, lui offre quelques conseils dans la rédaction de son rapport. Une ébauche de son rapport indique l'horaire suivi depuis septembre, une appréciation soulignant les aptitudes particulières de chacune des jumelles ainsi qu'une liste des comptines. Suite à ce rapport, l'inspecteur des classes auxiliaires en Ontario, Harold Edwin Amoss écrit une lettre à Vézina dans laquelle sont admirablement bien exprimés les principes fondamentaux de l'enseignement progressiste alors en vogue au ministère de l'Éducation. Le 15 août 1940, les jumelles font leur première communion. Les jumelles Dionne entament leur première année scolaire à la pouponnière Dionne en septembre 1940. Daniel et Pauline, leurs frère et soeur, fréquentent également cette école. Gaëtane Vézina termine son enseignement auprès des jumelles Dionne en 1941-1942, soit à la fin de leur deuxième année à l'élémentaire.

L'enseignement de Gaëtane Vézina

L'éducation des jumelles Dionne

 
   
                 
       
Fiches pédagogiques / Bibliographie
     
                 
     
Logo Crccf
   

 

     

Commentaires ou questions ? crccf@uottawa.ca
Dernières modifications : 2004.03.01

© Université d'Ottawa.
Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF), 2004